samedi 29 septembre 2012

Kamikawaï , tome 1 : Sushi nerveux de Jérôme Noirez


Paru aux éditions Galapagos en août 2012

138 pages

Appréciations personnelles :  

Avant tout, je me dois de remercier les éditions Galapagos et Julie de Langage et Projet conseils pour leur confiance.

C'est dans une lecture totalement jeunesse que j'ai découvert, c'est pourquoi, je me suis lancée en compagnie de ma petite dernière , Olivia , 7 ans et demi. Avec cet avis, vous en aurez deux , à savoir le mien , adulte confirmée et le sien .

Tout d'abord voici ma vision de lectrice confirmée. 
C'est avec enthousiasme qu'on plonge dans l'univers  de Jérôme Noirez. Son récit est plein de vie etd 'entrain et il est largement agrémenté par les illustrations de Yann Hamonic.
Cet ouvrage est frais et gai. Des petites touches d'humour enfnatin viennent jalonner notre découverte de cette mythologie japonaise assez originale. En effet, les kami représentent les Dieux des éléments dans les croyances japonaises. Ici nous rencontrons plus particulièrement Sû, déesse du soleil, Uzume, déesse de la gaieté et de la dans et Omoikane, déesse de la sagesse. J'avais avoir beaucoup aimé le cynisme et l'opiniatreté d'Omoikane et la frivolité toute inverse de Uzume....
Les animaux domestiques de ces déesses sont responsables des petites touches d'humour qui amènent encor eun peu de légèreté à l'histoire.
Les mots sont simples, accessibles au plus jeunes lecteurs et l'intrigue facilement compréhensible. les chapitres sont asez courts et nous avons pu lire un chapitre par jour agrémenter des illustrations qui ont beaucoup plu à Olivia, cela lui a permis de mettre ces créatures en images.
Certains mots à consonnance japonaise ont été un peu plus compliqué pour elle à décrypter mais avec mon aide et la répétition de ces mots , en fin de lecture cela était tout à fait acquis. 
Ce récit lui a beaucoup plu et elle serait vraiment partante pour lire de nouvelles aventures de ces déesses pas tout à fait conventionnelles.

En tant qu'adulte, on peut déplorer une histoire un peu simple sans vraimetn de surprises mais l'originalité des créatures et les touches d'humour rendent ce récit agréable à parcourir.

Voici l'avis d'Olivia
"J'ai beaucoup aimé l'histoire des déesses dans la cité céleste. C'est un peu compliqué à lire mais avec l'aide de maman , cela s'est bien passé mais il ne faudrait pas que quelqu'un de plus petit que moi se lance dans ce livre.
J'ai aimé les images mais j'aurai préféré qu'il y en ai un peu plus et qu'elles soient en couleur. Mon personnage préféré est le tanuki de Sû, celui qui boit du saké ......Sinon j'ai beaucoup aimé Megumi , la chanteuse qui sauve le monde !!"

En bref: Un premier tome entre manga et histoire pour les plus jeunes lecteurs. Cela m'a permis de passer un bon moment de lecture avec ma pitchoune de 7 ans et demi. On a bien ri !!! Si nous en avons l'occasion, nous découvrirons le prochain tome de ces aventures.

NOTE : 8,5 /10
La note est une moyenne entre mon 7 et le 9,5 d'Olivia 

Retrouvez la page Facebook des éditions Galapagos ICI


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire