samedi 11 mai 2013

Je vais passer pour un vieux con de Philippe Delerm


Paru aux éditions Audiolib en février 2013

2 CD Audio
Durée : 1h40


Appréciations personnelles :  

C'est dans le cadre de la sélection de 5 titres par le jury de blogeurs du Prix audiolib que j'ai réalisé cette lecture, prix réalisé avec le partenariat exceptionnel de Radio Nova.
   


Encore une fois je ne savais pas trop à quoi m'attendre et même si je connais l'auteur de nom , je n'avais encore jamais eu l'occasion de lire un de ces ouvrages.
Mon Dieu que de plaisir j'ai ressenti à cette écoute !!!

En effet, le choix et l'interprétation de toutes ces petites phrases qui font parties de nos quotidiens sont croustillantes à souhait. On ne manque pas de sourire tout au long de cette écoute . Tout le monde se sent concerner à un moment donné pour une des petites phrases choisies.
Ce petit clin d'oeil plein d'humour parfois cynique de la banalité de notre quotidien est délicieux. La voix de Pierre Arditi amène le petit quelque chose en plus , son rythme , ses intonations . On imagine tout à fait les mimiques qui doivent se multipliaient sur son visage au fur et à mesure de la lecture. Ce lecteur, hors norme, possède l'art et la manière des silences qui en disent long ou encore de l'accélération de rythme. 

J'ai eu un petit faible pour quelques unes de ces phrases comme : " Vous n'avez aucun nouveaux messages" ou encore "sinon moi je peux vous emmener" et enfin "c'est vraiment par gourmandise"....

En bref : Une agréable surprise, un moment de lecture-écoute plein de fraîcheur , de cynisme et d'un autre regard sur le quotidien de chacun. La voie de Pierre Arditi et son interprétation des subtilités verbales de l'auteur est absolument parfaite et magnifie encore ce petit moment de détente où chacun trouvera quelques tranches de vie qu'il a ou aurait pu vivre....
Une écoute rapide et agréable pour moi qui n'est pas habitué à ce style littéraire.

NOTE : 8,5 / 10

Plus d'information sur Audiolib ICI et sur le partenaire Radio Nova ICI






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire