vendredi 7 juin 2013

La société, tome 2 : Mission azerty d'Angela Behelle



Paru aux éditions La Bourdonnaye en 2012

224 pages


Appréciations personnelles :

J'étais restée avec un certain doute pour le premier tome de cette saga mais j'avoue la curiosité a été la plus forte . J'ai donc téléchargé cet ouvrage dans ma liseuse et hop en avant la lecture.
Ce second tome est bien plus sage et bien moins original que le premier . Je pensais en apprendre davantage sur cette fameuse organisation secrète et en fin de compte ce tome nous conte plus l'histoire d'un trio un peu particulier que véritablement des membres de la société. L'apparition éclair de Mickaëlla du premier tome est vraiment succinte même si elle marque un tournant dans le récit.

Les scènes sensuelles et toutes les allusions sont nombreuses et quasi omniprésente . L'auteur parvient à faire planer une ambiance particulièrement sensuelle voire charnelle.Le moindre geste de Mina possède des connotations sexuelles. Cela crée une envie de parcourir les pages jusqu'à la fin.

Encore une fois , l'auteure est parvenu à me surprendre . En effet, on sait toujours à peu près quel chemin les personnages vont prendre , comment va se terminer les relations des personnages principaux et par un joli volte-face, l'auteure amène un brind e surprise très agréable.

En bref: Indéniablement un récit réservé aux adultes de part les scènes torrides mais également par l'ambiance véritablement charnelle tout au long du livre. L'auteur semble s'être assagi par rapport au premier tome , elle ne pousse pas à l'extrême et même si j'aurai aimé en savoir davantage sur La Société, on a l'eau à la bouche pour le troisième tome : A votre service déjà disponible en librairie. 
Une romance érotique dans l'air du temps qu'on parcourt avec aisance sans rencontrer de vulgarité mais une sensualité débordante....

NOTE : 8 /10

Retrouvez la fiche bibliomania de cet ouvrage en cliquant : 
Logo Livraddict

Cette lecture me permet d'avancer dans mon challenge Un brin de romances . 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire