mardi 14 mai 2013

Le divin enfer de Gabriel de Sylvain Reynard






Paru aux éditions Michel Lafon en mai 2013

551 pages


Appréciations personnelles :

Je remercie les éditions Michel Lafon pour la découverte de cet ouvrage sans qui , je pense , je serai passée à côté de ce récit et j'aurai loupé un joli moment de lecture .


Il ne faut pas vous effrayer en voyant cet ouvrage qui ressemble plus à un pavé qu'à une romance contemporaine format poche qui passe partout. Effectivement le choix de la police et le nombre de pages pourraient en refroidir plus d'un , cependant la plume de l'auteur est d'une telle fluidité et particulièrement envoûtante que le temps semble s'arrêter lors de cette lecture. Les pages tournent avec facilité, même si un petit flottement accumule les lenteurs dans le milieu du récit .

J'ai beaucoup aimé l'ambiance très "dantesque" du récit. En effet, il plane une poésie et une tentation au-dessus de nos deux héros. Leur petit jeu du chat et de la souris est franchement croustillant . Il est vrai u'après 200 pages , leur relation s'essouffle un peu . Le lecteur a un peu cette impression de s'enliser que cela n'avance pas . C'est à ce moment du récit qu'il existe les quelques longueurs.
Cependant le jeu reprend avec une vérité qui éclate et j'ai aimé cette sensualité très charnelle qui existe entre eux alors qu'aucune  relation sexuelle n'a encore eu lieu est vraiment très réussie . Bon il faut aussi avouer que Gabriel est franchement torride et que le moindre de ses soupirs en devient sensuel....
Ce personnage est vraiment charismatique. A la fois terriblement séduisant et insupportable. Un ange et un démon, plein d'assurance et de faiblesse. Un paradoxe à lui tout seul .
Son lourd passé entache sa vie actuelle et les révélations s'égrainent au fur et à mesure du récit , toutes plus sombres les unes que les autres.
Pour répondre à ce standard masculin , il fallait un personnage féminin fort, plein d'intelligence et de charme. Julia tient son rôle et y parvient assez bien , il faut admettre . Elle aussi traîne des casseroles qui la poursuivent et lui volent le peu d'assurance qu'elle peut avoir.

Bien loin des démonstrations érotiques que l'on peut rencontrer dernièrement dans certains ouvrages à succès, ce récit possède un "érotisme" délicat qui se transmet par des mots soufflés à l'oreille , des effleurements ou des soupirs . C'est une relation plus charnelle que sexuelle emplie de pudeur et d'insinuation.

Véritablement immergé dans cet univers, ce récit m'a donné envie de découvrir des ouvrages tels que La divine comédie ou L'enfer....
Dernier petit coup de chapeau à la plume masculine de cet ouvrage qui Parvient à transmettre des émotions aussi bien que ces comparses féminins bien plus souvent rencontrés dans ce style littéraire de la romance contemporaine.  



En bref : J'ai été ensorcelée par cet ouvrage. La plume de l'auteur , l'ambiance dantesque et le duo Gabriel-Julia, deux âmes torturées et blessées par leur passé respectif. Deux personnages torturées qui se retrouvent ,cela peut étrangement rappeler quelques séries de romances érotiques qui ont rencontré le succès il y a peu; cependant Le divin enfer de Gabriel tient son originalité et son point fort dans la plume pleine de délicatesse de l'auteur et la poésie qui plane sur cette relation plus amoureuse que réellement érotique . Une romance contemporaine totalement envoûtante  où plane des dialogues ou des comportements qui n'auraient pas dénotés dans un ouvrage dantesque.
Un presque coup de coeur !!

NOTE : 9 / 10
Retrouvez d'autres avis sur la fiche bibliomania de cet ouvrage en cliquant :Logo Livraddict
Plus d'informations sur le site de Michel Lafon ICI  






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire