mercredi 10 juillet 2013

Les seigneurs de l'ombre , tome 3 : L'émeraude des ténèbres de Gena Showalter

Paru aux éditions Harlequin en juillet 2013

438 pages


Appréciations personnelles :

Je remercie les éditions Harlequin pour la confiance qu'ils m'accordent et qui me permet ces jolies découvertes livresques .

Le personnage central de ce troisième opus est Reyes qui avait déjà attiré mon attention dans les tomes précédents et j'ai pu combler toute ma curiosité avec ce récit.
Que je vous présente un peu ce phénomène :
*Valeureux guerrier très réservé depuis sa possession par le démon de la Douleur.
* il refuse tout contact intime afin de transmettre son plaisir de la douleur à d'autres
*Forcément il va tomber amoureux....
* Forcément il va refuser de l'admettre jusqu'au dénouement ...

L'auteur nous donne tout de même de plus amples renseignements sur l'univers mythologique de sa saga. Ainsi on fait la connaissance plus poussée des Dieux et un nouveau mystère se profile quant à la nature de Danika .... De même les nouvelles informations sur le camps des chasseurs sont véritablement prometteuses et j'ai hâte d'en savoir davantage sur ce nouvel ennemi... Notre duo a un talent assez exceptionnel pour jouer au chat et à la souris mais leur histoire se termine comme il se doit. Cela n'entraîne cependant pas de longueurs et on prend souvent plaisir à lever les yeux au ciel quand on lit certaines réactions de nos deux protagonistes.

En bref : Un troisième opus fidèle aux précédents. Ce n'est pas de la grande littérature certes !!!! cependant c'est particulièrement agréable de retrouver ces guerriers pleins de testostérone en cette période estivale. On ne se prend pas la tête et l'imagination de l'auteure est véritablement sans limites mais reste pour le moment dans la cohérence de son univers. Une romance paranormale pleine de virilité et de mythologie.

NOTE : 8 /10

Plus d'infos sur la page des éditions Harlequin ICI
Retrouvez d'autres avis sur la fiche bibliomania de cet ouvrage en cliquant :Logo Livraddict


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire