samedi 15 septembre 2012

Pure, tome 1 de Julianna Baggot














Paru aux éditions J'ai lu en octobre 2012

535 pages

Appréciations personnelles :

Je remercie chaleureusement les éditions J'ai lu pour cette confiance qu'il m'accordent et qui me permet ces jolies découvertes.


 
La couverture de cet ouvrage a tout de suite attiré mon attention et en ce qui concerne la 4ème de couverture , elle a eu le don d'éveiller ma curiosité. C'est donc avec une grande envie de découverte que je me suis lancée dans cette lecture.

 C'est un univers totalement post-apocalyptique que l'on découvre et il possède quelque chose de glauque à la limite du malsain dans ce monde d'après ses fameuses détonations. Les humains, les animaux et la nature sont foncièrement transformés par cette catastrophe. C'est une découverte à la limite du macabre , cependant la vie persiste et même si l'espoir s'est éteint, même si elle a pris une autre forme , elle persiste.

On fait donc la connaissance de Pressia , jeune survivante , à qui le lecteur va terriblement s'attacher. Ce fut mon cas en tout cas mais seulement au fil de la lecture. Ses émotions , son comportement et tout simplement son humanité touche au coeur le lecteur et fait briller ce mince espoir dans toute l'obscurité du monde. J'ai beaucoup aimé cette jeune fille qui fait face à son destin en acceptant le pire s'il le faut. Pleine de courage et de volonté, on va découvrir qu'elle recèle un mystère que l'on va apprendre à connaître petit à petit...

Avec Partridge , on découvre l'envers du décor : celui du Dôme. J'avais supposé que ce dernier abritait peut-être des êtres extra-terrestres mais ce n'est pas le cas , des privilégiés ont pu échapper au cataclysme et maintenir l'humanité au sein de cet abri. Partridge est l'un de ces privilégiés mais avec lui, on se rend compte qu'on est bien loin du nouvel Eden. En effet, de sombres mystères planant sur le Dôme et son père en est l'instigateur. La fuite est sa seule échappatoire et les domaines dévastés sa seule issue ; cependant il va devoir affronter un monde hostile et des découvertes déconcertantes.
Quelques personnages sont également marquant , comme l'homme aux oiseaux, Lyda ou El capitan mais je vous laisse les découvrir par vous-même. Chacun amène une pierre à l'édifice de ce récit et cela avec brio, ils parviennent à toucher le lecteur chacun à sa façon et cela rend le récit terriblement captivant. On a véritablement envie de savoir comment ils vont se sortir de leur situation et jusqu'où cela va les amener....

La plume de l'auteure peut paraître un peu lugubre en début de récit mais les notes d'espoir et de sentiments qu'elle égraine au fur et à mesure du récit rendent ce récit facile à lire malgré un nombre important de pages (535 pages tout de même ). Les mots sont justes et les descriptions n'épargneront pas forcément les âmes les plus sensibles, en effet, quand les instincts primaires prennent le dessus, le lecteur a parfois droit à des scènes un peu glauques....

En bref : J'ai eu un peu de mal à me plonger dans ce sinistre univers post-apocalyptique; cependant une fois que cela a été fait , j'ai plongé dans ce récit sans pouvoir en sortir totalement ...En effet, les personnages sont le point fort de cet ouvrage , on s'attache à chacun de l'équipe de héros et l'imaginaire totalement débordant de l'auteure les embarque dans des épreuves difficiles mais captivantes. Un récit dystopique qui se rapproche plus de la science-fiction que du young-adult pas forcément accessible aux plus jeunes lecteurs de part la dureté de l'univers et du comportement des survivants....
NOTE : 9 / 10

Retrouvez la fiche de cet ouvrage sur la fiche bibliomania en cliquant : 
Logo Livraddict

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire