dimanche 12 janvier 2014

Zoom sur ....Adeline Dias

  perception T1.jpg en rage de toi.jpg


J'ai découvert Adeline Dias avec En rage de toi . Etant originaire du Nord-Pas de Calais , j'ai été touché par la la plume qui me donnait de si belles images de cette région que j'ai maintenant quitté.
Cette dernière quand elle n'écrit pas , elle gagne sa vie en pratiquant le métier d'infirmière. Adeline est une personne attachante, souriante et qui a un vrai don pour vous embarquer dans ces récits.
 
La lecture de Perception , le premier tome de sa nouvelle saga Esprits infinis a été un presque coup de coeur chez moi  ( avis ), quelques questions étaient cependant en suspens , Adeline a donc accepté d'y répondre et par la même occasion de se livrer un peu plus .
            
  1. Tes personnages sont crédibles et attachants . T'inspires-tu de tes proches ? Ou pure fiction ?
    Y a-t-il un part de toi dans tes personnages féminins ?

Bonne question... Si tu entends par là que tu pourrais retrouver des gens de mon entourage dans mes personnages, non. Antoine n'existe pas en vrai, désolée ! ( tu voulais son numéro coquine ? ) Mais oui, je m'inspire des caractères que je rencontre, des gens avec qui je passe mon temps pour donner du fond à mes personnages. J'aime développer les émotions, les histoires de chacun, et la crédibilité est l'une des choses qui me tient le plus à cœur. Pour mes personnages féminins, c'est pareil. Ils ne sont pas moi, mais je mets forcément un peu de ma personne en eux, ils sont mes créations et on retrouve toujours un auteur dans son livre.

  1. La rencontre avec Antoine laisse un goût amer pour ce garçon , cependant c'est un de mes chouchous . Se comportera-t-il encore comme un goujat ? Pour être poli hein !!!
Antoine est un homme comme les autres à la sensibilité exacerbée par ses dons. C'est son mode de défense à lui que de frapper avant d'être frappé. Il n'est pas mauvais, mais il n'aime pas qu'on puisse s'en prendre aux plus faibles ou à ses proches. Au final, même s'il passe pour un "goujat", il ne l'est pas véritablement... Il se rattrape quand même bien non ?

carrément j'adoooore !!! mais je sais que certaines lui en tiennent un peu rigueur tout de même . Lançons les paris y aura-t-il une team Léon contre une team Antoine

Léon est un personnage que j'adore, même si le tome 1 ne lui laisse que peu d'espace dans la narration, je compte bien le mettre en lumière dans la suite. Protecteur mais avec un côté très sombre qu'il ne dévoile pas, il risque d'en surprendre plus d'un...

  1. Vivement septembre prochain !!!! vilaine tortionnaire qui nous laisse avec tant de questions en suspens .... Pas mal d'auteurs françaises , Cassandra, Sophie Jomain , déplacent leur action à l'étranger pour plus de crédibilité . Pourquoi laisser tes personnages en France ?
J'avoue avoir un faible pour notre pays. La diversité de paysages en fait un territoire admirable pour les romans. Lille ne ressemble pas à Paris, pas plus qu'à Nîmes et j'adore découvrir les villes où vont avoir lieu tel ou tel événement de mes livres... J'aime placer mon action en France, et surtout dans la région où je vis actuellement. Est-ce que je manque de crédibilité à cause de ça ? Je ne sais pas... Tout comme j'ignore encore si un jour j'écrirai un livre qui se passera en Irlande ou aux Etats-Unis.

tu visites tous les endroits cités dans tes livres ? Ou tu te documentes ?
La plupart oui... j'ai des tonnes de photo de Valenciennes dans mon ordinateur, je serai capable de te dire dans quel immeuble j'aurais placer le Marylin... Et si je n'ai pas la possibilité d'y aller, je me documente, j'essaie au maximum d'avoir des photos de l'endroit, je fréquente les blogs de voyageurs... L'ambiance d'un lieu m'inspire souvent.

  1. Comment construit-tu tes sagas ? Tout est prévu à l'avance avec le nombre de tomes ou comme le vent te porte ?
Tout est prévu dès le premier tome. Je ne dis pas avoir le moindre détail de chaque événement, et parfois, il m'arrive de modifier en cours d'écriture ( le personnage ne réagirait pas comme ça, ou alors ça manque de crédibilité etc etc ) mais globalement, je sais où je vais.
depuis toujours où c'est une habitude que tu as pris depuis tes débuts ?
Mes premières histoires n'ont pas eu de fin. C'est quand j'ai vu que je m'essoufflais que j'ai commencé à déterminer la fin avant de trouver le déroulement de l'action.

  1. Tu écris quand ? ( la nuit, sous la pression , tout le temps ?)
J'écris le soir, après le boulot, le week-end, en voyage... En fait, dès que j'ai cinq minutes et quand j'ai l'inspiration. C'est aussi par vague, des fois l'esprit a besoin de repos.

  1. Pourquoi la romance ?
Parce que j'aime ça !
J'aime en lire, et j'aime en écrire... ni plus ni moins. Une histoire commence toujours avec un couple chez moi
C'est pourtant un genre assez dénigré , il paraît que ce ne serait pas de la littérature ?
Littérature ou pas, des gens comme toi et moi en lisent. C'est bien que certains apprécient. Essayer de dénigrer la romance, c'est nier tout un monde de lecteur qui en lisent, et qui aiment ça. On pourra en dire ce qu'on en veut, tant qu'on y prendra plaisir, ça restera un genre qui a sa place.

  1. Avec qui aimerais-tu travailler (mort ou vivant)
Robin Hobb, pour ses univers incroyables... Juliette Benzoni... Mireille Calmel...
J'aime les trames qu'elles arrivent à tracer, les histoires dont on ne découvre les moindres détails qu'en les relisant après coup.


  1. comment passe-t-on du monde paramédical et hospitalier à l'univers littéraire ?
C'est assez difficile à dire puisque quand j'ai commencé mes études d'infirmière, j'écrivais déjà des histoires. Je sais que j'ai besoin de l'écriture pour me vider la tête, pour apaiser les tension. Quand tu es dans le processus de création, tu ne penses à rien sinon tes personnages, ton contexte... J'adore mon métier d'infirmière, mais j'ai besoin d'écrire.
pas trop dur de se vider la tête des tracas du monde infirmier pour rejoindre la concentration de l'écriture ?


  1. Des salons où on te retrouve en 2013-2014 ?
Pour l'instant celui de demain à la bassée... le salon fantastique, Porte Champeret, j'y serai le dimanche pour une conférence sur le Thème de la Romance Paranormale, puis au ValJoly'maginaire et au Salon de Loos dans le Nord...

10.Projets pour 2014

Le tome 2 d'Esprits Infinis... et la Confrérie des Chats de gouttière ( 3 tomes sont prévus mais à ce jour pas encore d'éditeur...avis aux amateurs !)
Je me replonge dans de la romance contemporaine avec une bande de copains d'enfance.


11.Un péché qui te caractérise ?
La gourmandise !
Le chocolat est mon pire ennemi ! Mais fuir l'ennemi, c'est lâche !

Suivez toute l'actualité d'Adeline Dias sur la page Facebook qui lui est consacrée  ICI et surtout découvrez sa plume et son imaginaire captivant !!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire