jeudi 20 février 2014

La cité des ténèbres , les origines, tome 2 : Le prince mécanique de Cassandra Clare

The mortal instruments, les origines, tome 2 : Le prince mécanique de Cassandra Clare

Paru aux éditions PKJ en janvier 2014

572 pages


Appréciations personnelles :

Je remercie les éditions PKJ pour la confiance et l'intérêt qu'ils portent à Un brin de lecture.
https://www.facebook.com/PocketJeunesse.pkj


J'attendais avec impatience de me replonger dans l'univers riche et complexe de La cité des ténèbres et j'avoue que mon immersion a été un peu plus compliqué que prévu , au moins au départ, ma mémoire me faisant des tours , j'ai eu beaucoup de mal à me resituer dans les événements survenus dans le premier tome.  

Une fois, les choses remises en place on voyage avec plaisir et aisance dans cet univers assez sombre et pleins de surprises. J'ai beaucoup aimé la tension qui plane sur l'Institut et cette quête d'informations en vue de mettre la main sur ce fameux magistère. 
On imagine , on se doute, on suspecte quelques trahisons, on déchante , on est conforté dans ses soupçons....On cogite pas mal . Il faut dire que l'intrigue que nous livre Cassandra Clare est particulièrement bien ficelée. 
Le triangle amoureux qui se développe en parallèle de l'intrigue principal est assez captivant même si j'avoue que je ne suis pas vraiment grande fan de cet artifice littéraire. Cela a plus tendance à me faire lever les yeux au ciel qu'à me surprendre . On se laisse cependant assez attendrir par la solidité et la tendresse de Jem, les doutes de Tessa et la malédiction de Will....

Le rythme de lecture soutenu ne laisse la place à aucune longueur et chaque détail a son importance par la suite , de plus les événements ont tendance à s'enchaîner, ce qui accélère encore le rythme en plus de l'addiction à l'intrigue qui s'installe au fil des pages. 
J'ai trouvé dommage que le côté streampunk très présent dans le premier opus soit quelque peu absent dans ce tome. Il en est de même pour le côté "magique", si ce n'est l'invocation de démon de Magnus on a que peu l'occasion d'avoir cette facette fantastique développée. On est plus dans une enquête et des complots de stratèges politiques des chasseurs d'Ombres , qu'une vraie aventure fantastique. Ce second tome est une parfaite transition pour je le souhaite un troisième volet captivant.

Le dénouement est surprenant et laisse présager un prochain tome qui n'a pas fini de nous surprendre. 

En bref : Un second tome moins surprenant que le premier mais qui poursuit la quête des origines de Tessa. L'accent est mis sur le côté relationnel des personnages avec les stratégies politiques, les alliances présentes et passées, la menace du magistère et les sentiments de Tessa. Une profusion d'événements qui maintiennent la curiosité jusqu'au dénouement final. Le triangle amoureux perçu dans le premier volet se met en place , ce n'est pas trop mon truc en général mais il faut avouer qu'ils sont assez touchants.
Un tome qui renseigne mais pose aussi beaucoup de questions...
NOTE : 7.5/ 10

Plus d'infos sur le site des éditions PKJ ICI 
D'autres avis sur la fiche bibliomania de cet ouvrage en cliquant :Logo Livraddict 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire