samedi 8 mars 2014

Merlin, tome 4 : Le miroir du destin de T.A Barron


Paru aux éditions Nathan en janvier 2014
270 pages 
15.90 euros 


Appréciations personnelles :

Je remercie les éditions Nathan pour leur confiance et l'intérêt qu'ils portent à Un brin de lecture.



Coup de chapeau pour cette très jolie couverture qui attire parfaitement le regard du lecteur. 

Je sors à nouveau assez mitigée de ce récit accessible  plein de magie mais parfois de longueurs. On retrouve Merlin en compagnie de Hallia du peuple homme-cerf. Il est toujours obsédé par son futur statut de grand enchanteur et s'entraîne donc à la magie. 
J'avoue que même s'il évolue au fil des tomes , Merlin est toujours aussi plaintif même s'il est moins imbu de lui-même. C'est vraiment un aspect de sa personnalité qui est extrêmement dérangeant et qui fait grincer des dents. 
On fait plus amples connaissances avec son ennemie, Nimue (viviane) et de ses pouvoirs impressionnants. 
On découvre une autre facette de ce personnage de légende et les quelques références à Arthur et la table ronde ont égayé le récit . 
La plume est toujours aussi accessible , même pour de jeunes lecteurs et malgré quelques longueurs en début de récit avec des détails qui 'napportent rien à l'histoire, on parcourt les chapitres avec aisance et curiosité. 

En bref : Un quatrième tome qui nous présente une vraie évolution dans le caractère assez exécrable de Merlin. A nouveau, on souffre de quelques longueurs en début de récit  puis le rythme s'accélère. Quelques rencontres et révélations font de ce tome un tournant des aventures de la jeunesse de Merlin. C'est effectivement une saga très jeunesse mais assez captivante et addictive au final. 

NOTE : 7.5 / 10
Suivez l'actualité des éditions Nathan sur la page Facebook Lire en live ICI
D'autres avis sur la fiche bibliomania de cet ouvrage en cliquant :  Logo Livraddict




1 commentaire:

  1. Même avis que toi sur ce tome. J'aimerais tellement que la série décolle vraiment et que l'on soit emporter du début à la fin. Croisons les doigts pour la suite :)

    RépondreSupprimer