mercredi 11 mai 2011

Ceux des eaux mortes, tome 1 : L'or et la toise de Brice Tarvel


Paru aux éditions Mnémos collection Dédales en janvier 2011
250  pages

Appréciations personnelles

Je tiens à remercier les éditions Mnémos , collection Dédales pour cette découverte. C'est toujours avec plaisir que je lis des auteurs que je ne connais pas et d'autant lorsqu'ils sont français et écrivent de la fantsay...

Attention , amis lecteurs, ne vous attendez pas à découvrir de la fantasy  jeunesse ou un univers marsh mallow de conte de fées.... C'est dans un monde sombre, lugubre, humide et terriblement nauséabond...
On plonge vraiment dans un univers assez glauque et cela signe un peu l'originalité de ce récit car pour l'intrigue , on reste dans le classique : deux maraudeurs s'allient les pouvoirs d'une sorcière alcoolique pour voler le trésor d'un seigneur lointain...
Cependant l'originalité de cet ouvrage réside aussi dans la plume de cet auteur, Brice Tarvel, qui nous embarque dans les aventures de Jodok et Clincorgne. En effet, c'est avec un langage quasi moyen-âgeux que l'auteur nous conte cette histoire . J'avoue qu'il m'a fallu un temps d'adaptation afin de m'habituer au vocabulaire et autre tournures de phrases très "ampoulées". Une fois acclimatée, j'ai pris beaucoup de plaisir à parcourir ses lignes.
En ce qui concerne les personnages , malgré le manque de moralité et autres "grivoiseries" de nos deux compères ou même la vulgarité de Renelle, on s'attache à ces derniers qui ne manque pas de détermination et de fidélité ... Petit à petit on prend à coeur leurs intérêts et on a même parfois l'impression de faire partie de cette petite équipée, de patauger et d'humer les horreurs de ces marais.
C'est donc dans un ouvrage de littérature fantasy très riche et complexe que l'on pénètre en ouvrant ce livre, je suis assez loin du coup de coeur mais ma curiosité est attisée et je n'hésiterai pas à parcourir ce second tome de Ceux des eaux mortes qui doit sortir dans cette même collection en juin 2011.
NOTE : 8 / 10

Je tiens à lancer un énorme coup de chapeau à Johann Bodin pour cette couverture totalement magnifique.
Retrouvez la fiche bibliomania de cet ouvrage ici :



Rendez-vous sur Hellocoton !



1 commentaire: