mercredi 29 avril 2015

Annabelle de Sara Agnès L.

Annabelle tome 1 de Sara Agnès L.

Paru aux éditions Milady Romance collection Romantica en avril 2015
640 pages
16.90 euros 


Appréciations personnelles :

Je remercie les éditions Milady romance pour leur confiance et l'intérêt  qu'ils portent à Un brin de lecture.



Très intriguée par cette magnifique couverture , même si elle n'est pas vraiment originale, j'avais très envie de retrouver la plume de l'auteure Sara Agnés L. ( L'or et le nuit ) . Je ressors de cette romance érotique satisfaite de ma lecture. 

Que les esprits fleur bleue , cette romance érotique ne prône pas les relations conventionnelles et les pratiques du BDSM sont poussées et intenses. Je n'entrerai pas dans les détails mais les scènes sensuelles sont nombreuses et explicites   et loin des histoires d'amour traditionnelles. 

On fait donc la connaissance d'Annabelle qui va peu à peu se laisser entraîner dans une relation de Maître-soumise. Cette dernière, après avoir lu les récits érotiques d'un de ces auteurs va céder à la tentation car ces lectures ont éveillé un désir qu'elle ne soupçonnait pas. La première partie de ce récit est consacrée à la tentation exercée par John sur Annabelle afin  de lui faire admettre que ces pratiques peuvent être bien plus attirantes que ce qu'elle imaginait....
Cette première partie est délicieusement sensuelle et aguichante. Il faut dire que John a le chic pour attirer Annabelle dans des situations intenses et peu communes. 
Sans vraiment spoiler, je peux vous dire qu'Annabelle va bien évidemment céder et se soumettre à Maître John. C'est à partir de ce moment où j'ai eu un peu plus de mal avec ma lecture. En effet, la plume de l'auteure reste fluide et apporte ce velours de sensualité qui évite toute vulgarité aux relations charnelles. Les sentiments ambigus de John m'ont heurté. Annabelle se livre entièrement au lecteur et à son Maître, elle s'abandonne totalement et je n'ai pas pu m'empêcher de douter de la vérité ou même de la présence de sentiments de la part de John. 
J'ai percu ce dernier comme un manipulateur, un maître qui aime exercer un contrôle absolu sur ces soumises jusqu'à leur faire pratiquer des séances auxquelles elles n'auraient jamais participé sans vouloir le contenter.... J'ai eu beaucoup de mal à le cerner même si je trouvais son côté aguicheur charmant, je n'ai pas aimé son côté dominateur....

Le dénouement est vraiment parfait , j'ai adoré la tournure que donne l'auteure à son aventure érotique. Annabelle s'avère bien plus forte que ce qu'on pouvait imaginer et j'ai beaucoup aimé le tournant qu'elle donne à sa vie. 

En bref : Une romance érotique intense et poussée . Avec ce récit, le lecteur découvre le monde privé du BDSM où la soumission se doit d'être totale tout comme l'abandon de soi. Il existe une délicatesse dans la plume de l'auteure qui efface un peu le côté abjecte de certaines scènes. Les esprits fleur bleue ou féministe n'apprécieront pas cette romance même si le final réconcilie les sentiments avec ce récit. J'ai aimé l'intensité de cette romance qui étonne, fait vibrer, grincer des dents et dérange.
Pour lecteur confirmé et averti !

NOTE : 8 / 10

C'est avec étonnement que j'apprends qu'il y aura un second tome à cette histoire qui aurait pourtant pu se limiter à ce tome mais nous n'en avons pas fini avec Annabelle, Simon et John ....

Suivez l'auteure sur la page Facebook qui lui est consacrée ICI
Toute l'actualité sur les éditions Milady Romance ICI
D'autres avis sur Livraddict ou Booknode en cliquant : 

Logo Livraddicthttp://booknode.com/annabelle,_tome_1_0668722





3 commentaires:

  1. Ralala j'hésite à le lire celui-là...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'aimerai bien voir ce que tu en penses tiens !

      Supprimer
  2. Je l'ai lu alors qu'il n'était que auto édité et je suis totalement tombée sous le charme de la plume de l'auteure. Comme tu dis, sa façon d'écrire adouci certaines scènes vraiment hard...
    La suite est moins bien car comme tu le dis, ce tome se suffit à lui-même mais il vaut quand même le coup d'être lu.

    RépondreSupprimer