vendredi 11 décembre 2015

Arena 13, tome 1 de Joseph Delaney

Arena 13 tome 1 Joseph Delaney Bayard

Paru aux éditions Bayard jeunesse en novembre 2015
390 pages
15.90 €


Appréciations personnelles :

J'avais eu l'occasion de rencontrer l'auteure l'année dernière lors de la projection du film Le septième fils et à l'époque il nous avait parler de cette saga plus violente qu'il avait écrit et qu'il comptait bien voir paraître. J'étais donc très curieuse de lire cette saga . J'en ressors très emballée et impatiente de lire la suite. 

On plonge avec Arena 13 dans un univers assez déstabilisant car on se rend peu à peu compte que c'est un univers dystopique, post-apocalyptique; alors qu'on aurait pu s'imaginer dans un monde du passé avec combat de gladiateur dans les arènes.....

J'ai beaucoup aimé la noirceur très présente dnas ce récit. L'ombre de Hob plane et la menace est partout. C'est un récit jeunesse mais il faut avouer que la violence est assez présente. Ce sont des combats rudes et les contacts physiques sont brutaux même s'ils sont régis par des règles. 
La scène finale avec Hob est assez malsaine et je me suis demandée ce que de jeunes lecteurs auraient pensé de cette lecture. Il est vrai qu'à l'air du virtuel et de l'omni-présence de la télé, ils en ont déjà vu beaucoup et sont blasés de tout cela . C'est tout de même une scène choquante par sa cruauté et sa perversité...
Leif est un jeune homme déterminé. Il est volontaire , pas méchant et courageux.  Il veut se battre au sein de l'arena 13 et fait tout pour accéder à une place sous l'aile du meilleur des entraîneur. Sa vie change lorsqu'il emménage au sein de la maison de Tyron . Ainsi il découvre Palm et Deinon, deux apprentis comme lui et Kwin la fille de Tyron. 
Cette dernière va l'entraîner dans des mauvais plans à tout bout de champs, mais comme la demoiselle ne laisse pas vraiment indifférent Leif, il va se laisser entraîner dans les ennuis. Il faut dire que Kwin a du caractère, pas sa langue dans sa poche et intrépide à souhait. On a un peu de al à vraiment la cerner, connaître ses sentiments , notamment envers Leif....
La menace plane sur tout le récit et cela va crescendo jusqu'à 'affrontement final . J'aurai pensé que le combat dans l'arène aurait duré plus longtemps mais je ne m'attendais pas à la suite. J'avoue avoir été bluffé....

Le dénouement est prometteur, tout comme l'est cette saga qu'il faudra suivre de près ...


En bref : J'ai adoré ce premier opus pour cette saga dystopique captivante qui ne ressemble à rien de ce que j'ai pu lire pour le moment . La plume de Joseph Delaney est efficace et même si elle n'épargne pas le lecteur - il faut avouer que certaines scènes sont particulièrement violentes et sanglante- elle reste accessible aux jeunes lecteurs. Cette saga captera l'attention des lecteurs comme des lectrices , cependant les fans de l'épouvanteur seront sûrement un peu déstabilisé par cette nouvelle saga moins fantastique et destiné à des lecteurs plus mures. 
Un premier tome époustouflant et prometteur  !

NOTE : 9 / 10

Lors du salon du livre jeunesse de Montreuil, j'ai eu la chance de faire dédicacer mon exemplaire.



 J'ai également assisté à une conférence de présentation d 'Arena 13 dont vous trouverez mon topo très bientôt sur le blog. 

 Suivez toute l'actualité des éditions Bayard sur leur page Facebook ICI
D'autres avis sur Livraddict ou Booknode en cliquant : 

Logo Livraddicthttp://booknode.com/arena_13,_tome_1_01725785




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire