lundi 8 février 2016

Dreamologie de Lucy Keating

Dreamology de Lucy Keating

A paraître aux éditions Michel Lafon le 11 février 2016
346 pages
15.95 €


Appréciations personnelles d'après Marion

Je remercie les éditions Michel Lafon pour leur confiance et l'intérêt qu'ils portent à Un brin de lecture. 



Si vous n'avez pas encore entendu parler de Dreamology, il est temps d'ouvrir vos oreilles ainsi que vos yeux parce que c'est une petite pépite !

Qui n'a jamais rêvé du garçon parfait ? Qui n'a jamais suivi un homme dans ses rêves en étant certaine que c'était lui et personne d'autre qui partagerait votre vie ? Mais malheureusement au réveil vous étiez seul dans ce lit trop grand et trop froid !
Et bien vous n'êtes pas seule, mais ce n'est pas le cas d'Alice. Parce qu'Alice depuis sa plus tendre enfance rêve de Max, chaque nuit, et chacune de leur rencontre est un conte de fée, une nouvelle aventure rocambolesque et romantique et jusqu'à maintenant, elle avait toujours eu le même regret que nous, celui de se réveiller sans lui. Alors lorsqu'elle déménage à Boston et qu'il entre dans le même cours de Psychologie que lui, vous imaginez sa surprise ! Max, son Max, là, devant elle, en chair et en os, est ce bien lui ? Et si c'est le cas, comment est ce possible ?! 
Et c'est ça Dreamology la rencontre entre le rêve et la réalité.

On va suivre Alice dans ce roman, une jeune fille qui a une vie peu banale, sa mère l'ayant abandonné pour étudier les singes en Afrique et son père étant peu enclin à l'affection ou a la conversation, la laisse un peu esseulé, mais qu'importe elle a ses rêves, son Max. Cette impression qu'elle oppose sa vie à ses rêves est encore plus marqué par le fait que les chapitres s'entrecoupent avec la descriptions de ses rêves avec lui, comme si c'était une autre Alice. Cependant lorsque Max apparaît dans sa vie et que cette frontière n'existe plus, les choses changent, il ne la reconnaît pas, ou ne veut pas la reconnaître, Alice ne sait pas si elle est folle d'avoir imaginé tout ça ou s'il la repousse pour quelque chose d'autre.
A travers ses déboires, on va rencontrer une jeune fille électrique, une jeune fille émotive qui ne cessera de dire ce qu'elle pense, de continuer à poser des questions même quand personne ne veut y répondre et qui sera aussi persévérante, voire bornée, que peut l'être une mule, mais au fond on l'aime aussi pour ça.  
Parce que oui, au fil de ce roman, vous allez aimer Alice, vous allez certes la trouver un peu folle, un peu trop agressive ou naïve, mais vous allez tomber sous son charme parce qu'au fond de nous, on est toute restée cette jeune fille qui ne veut pas réfléchir à l'avenir et qui veut continuer de rêver sans penser au reste.
Quant à Max, j'avoue que la magie n'a pas opéré pour moi, bien sûr il m'a ému, mais disons que l'auteur a cherché à le rendre trop parfait, à en faire l'homme de "ses rêves" à tout prix et l'a rendu un peu trop flou, comme s'il n'y avait aucun possibilité qu'il existe. Mais ne lui retirons pas ça, son histoire est complexe et touchante, de plus on finit bien vite par comprendre ses changements d'humeur ou ses manières assez étranges, mais il reste tout de même trop parfait à mes yeux.
Les personnages secondaires ont aussi une place très importante qu'on ne peut nier. Je ne sais pas comment on peut parler de Dreamology sans parler de l'humour d'Oliver, ce petit brin de folie qui vous fera rire aux éclats même dans votre bus, ou de Sophie, la meilleure amie déjantée d'Alice qui lui sera toujours d'une aide précieuse.

Ce qui m'a le plus plu, c'est le concept, cette idée de rencontrer l'homme qu'elle pensait totalement inaccessible, j'ai trouvé ça vraiment génial ! En plus la manière dont s'est écrit rend l'histoire très addictive, je n'ai pu le lâcher une fois que je l'avais commencé alors que, vous le savez bien, je ne suis pas friande des histoires d'ados banales en général ! Mais là, il y avait quelque chose de féerique, quelque chose d'inexplicable, parce que peu m'importait de savoir pourquoi depuis toutes ces années ils rêvaient l'un de l'autre ou pourquoi Max ne voulait pas reconnaître Alice ou même s'ils finiraient ensemble, non vraiment tout ceci n'avait pas d'importance, pour une fois je voulais juste connaître l'histoire, me laisser porter par elle sans chercher la finalité.
C'était vraiment original et frais, ça m'a redonné l'envie de lire et surtout de rêver.
Et au fond, je dois vous avouer que je vois Dreamology comme un tableau, peut être à cause des nombreuses références à la peinture qui sont présentes dans le livre, mais je le vois comme une toile parsemé de jolies étoiles dans un ciel ombreux, avec au milieu une scène rocambolesque qui ne cesse de changer pour plaire à nos deux amoureux, alors certes, c'est un peu gnangnan mais ça reste magnifique. C'est un éclat de couleur au milieu de la grisaille.

Ce que j'ai moins aimé en revanche c'est le côté fleur bleue, certes la romance est belle, je ne dis pas le contraire, mais il y a certain moment où j'ai levé les yeux au ciel en me demandant quand cette étalage de perfection romantique crée par Max s'arrêterait. Et l'autre point qui m'a un peu rebuté est plus final, donc je n'en parlerai que rapidement : L'explication qu'on donne à leur rêve est assez sommaire, on lance une idée, qui pourrait être bonne mais qui n'est pas assez développé à mon goût, comme-ci tout ceci n'avait aucune importance, alors que c'est un peu le coeur du roman. 

En bref : c'est un roman qui m'a touché et qui m'a emporté plus loin et plus vite que je ne l'aurais cru puisque je n'ai pas pu le lâcher une fois ouvert ! Je garderai un excellent souvenir de l'idée de base ainsi que d'Alice, le personnage principal dans lequel je me suis retrouvée avec facilité ! Cependant j'avoue que ce n'est pas un coup de coeur à cause de Max, du côté un peu trop fleur bleue et surtout du manque d'explication pour la fin. Je le conseille cependant parce que l'idée est original, que le concept est bien mené, que les personnages sont touchants, et que l'histoire vous fera rêver ! 

NOTE : 7 / 10

Suivez toute l'actualité des éditions Michel Lafon sur la page Facebook éditions Michel Lafon 
D'autres avis sur Livraddict ou Booknode en cliquant : 
Logo Livraddicthttp://booknode.com/dreamology_01879855
 


1 commentaire: