jeudi 3 mars 2016

Mortality doctrine, tome 1 : Le jeu du maître de James Dashner

Mortality doctrine Le jeu du maitre James Dashner PKJ

A paraître aux éditions PKJ le 3 mars 2016
286 pages
17.90 €


Appréciations personnelles d'après Marion :

Je remercie les éditions PKJ pour leur confiance et l'intérêt qu'ils portent à Un brin de lecture.



Le jeu du maître m'a d'abord intrigué parce que j'avais beaucoup aimé le premier tome de la saga "L'épreuve" du même auteur et parce que je suis une grande adepte des jeux vidéos donc le résumé ne pouvait qu'être alléchant ! Un monde où la réalité virtuelle fait partie du quotidien de tous, où tout votre temps libre se passe dans un jeu, c'était on ne peut plus tentant ! 

On rencontre Michael, un grand adepte du VirtNet dans une situation un peu complexe, il doit empêcher une jeune fille de se suicider dans le jeu, pour gagner des points, cependant la tâche se révèle bien plus ardu qu'il ne l'imaginait. Cette dernière lui apprend l'existence d'un être infâme, de Kaine, un homme qui vous empêche de sortir du jeu, qui vous rend fou et vous amène à croire que la mort est votre dernière solution, à un tel point, que cette jeune fille choisit de mourir autant dans le jeu que dans la réalité. A partir de là, les événements vont s'enchaîner pour Michael et ses deux amis, Sarah et Bryson, ils vont être alpaguer par la VNS pour débusquer cet homme et ainsi leur permettre de le mettre hors d'état de nuire, mais ce n'est pas si facile d'atteindre un codeur de génie qui peut se cacher dans toutes les failles du codes et peut vous tuer dans la vie réelle en quelques clics ! 

Ce qu'on ne peut enlever à ce roman, c'est son rythme endiablé ! Dès les premières pages on rentre directement dans l'action, pas de fioritures ou de présentations, on est dans le jeu, on rencontre Michael dans sa veine tentative de sauver cette jeune fille et à travers leur discussion, l'auteur va nous présenter son univers. 
A partir de là, vous allez souffler un peu rencontrer Michael et ses amis, ainsi que son quotidien, mais après sa rencontre avec le VNS, ce sera fini, plus la peine de chercher votre souffle vous n'aurez pas le temps pour ça ! Les actions vont se succéder à une vitesse folle, vous allez avancer avec nos chers amis dans le jeu en espérant qu'ils survivent assez longtemps pour accomplir ce qui doit être fait. 
Le fait que les chapitres soient divisés en plusieurs parties aident aussi à donner l'impression que tout est très rapide, que tout s'enchaîne sans qu'on est le temps de réfléchir à ce qui se passe.

Par contre, je dois dire que malgré ce rythme, je n'avais pas vraiment apprécié ce roman, je le trouvais trop facile. En effet comme les actions s'enchaînent, on a l'impression que tout glisse tout seul pour nos héros et qu'on a pas vraiment le temps de s’appesantir sur quoi que ce soit. On ne réfléchir pas plus que les personnages à ce qui leur arrive, à ce qui se passe et donc on a l'impression de survoler l'histoire de ne pas vraiment y rentrer, de rester en surface. 
Cependant lorsque vous arriverez à la fin, je vous assure que vous changerez d'avis, que vous aurez même envie de le relire pour comprendre où vous avez manqué les indices, où vous auriez du comprendre ce qui aller se passer ! Donc cette impression de superficialité s'envolera avec les révélations finales, vous obligeant à vous demander si ce n'est pas vous qui n'avait pas bien lu votre roman, parce que tout était là mais que vous n'avez rien vu ! 

De ce fait, il m'est difficile de parler des personnages, j'avais une telle impression de manque de profondeur pendant tout le roman que j'ai eu du mal à m'attacher à eux. Disons que c'est un peu comme si c'était le jeu en lui même que nous lisions, on côtoie des gens, qu'on apprécie sur le coup mais auxquelles on ne s'attache pas, tout reste virtuel, en surface. C'est la même chose ici, j'ai apprécié le caractère de Sarah, cette jeune fille dans un monde de geek, ou la fougue de Michael, son courage et son besoin d'aller jusqu'au bout des choses, de n'abandonner personnes mais de réussir à se dire que quelques fois il faut avancer sans se retourner.

En bref :Disons que c'est un bon roman de science fiction que nous offre Dashner, j'ai bien été immergé dans le jeu, au point d'oublier quelque fois que tout n'était pas réel. De plus le rythme de ce roman est totalement dingue, on a à peine le temps de respirer que tout s'enchaîne et qu'on arrive à la fin avec des révélations de folie qui ne nous donnent qu'une envie : Le relire pour comprendre. Cependant cette vitesse nous laisse aussi une impression de survoler l'histoire, de ne pas la connaître en profondeur et ne nous laisse pas la chance d'y rentrer totalement et donc de nous attacher aux personnages. C'est donc un bon début, qui laisse présager un tome 2 vraiment fou !
NOTE : 7 / 10
Plus d'infos sur le site Pocket jeunesse
Suivez toute l'actualité de ces éditions sur la page Facebook Pocket jeunesse
D'autres avis sur Livraddict ou Booknode en cliquant : 

Logo Livraddicthttp://booknode.com/le_jeu_du_maitre_01914733


1 commentaire:

  1. J'ai apprécié ce récit mais je reproche à l'auteur de nous avoir trop vite plongé dans sa réalité augmentée avec trop peu d'explications.

    RépondreSupprimer