vendredi 23 septembre 2016

Je suis Adèle Wolfe de Ryan Graudin

Je suis Adèle wolfe Ryan graudin MSK


Paru aux éditions MsK en septembre 2016
338 pages 
18.00 €


Appréciations personnelles d'après Marion

Je remercie les éditions MsK pour leur confiance et l'intérêt qu'ils portent à Un brin de lecture. 


Je suis Adele Wolfe est un roman qui m’avait attiré par son nom et sa couverture rouge sang. Il faut avouer qu’elle ne passe pas inaperçu !
Le résumé que nous propose MSK est aussi très fautif. En effet, ne vous êtes-vous jamais demandé ce qui se serait passé si nous avions perdu la 2nd Guerre Mondiale ? Si Hitler était resté au pouvoir ? Et bien moi, si, souvent même. J’aime réfléchir à ces uchronies, ces dimensions parallèles et le point de vu proposé ici, m’intriguait grandement !
Ce livre ne m’a pas entièrement conquise, déjà parce que je ne savais pas du tout qu’il s’agissait d’un tome 1 et non d’un one shot, donc vous voilà prévenu, la dernière page de ce roman n’est pas un point final et vous laissera un peu sur votre faim ! C’est frustrant lorsque l’on ne le sait pas !
Mais il y a tellement de bonnes choses dans ce premier tome… D’abord, il faut que je vous parle de Yael. Un personnage aux multiples facettes, à plus d’un titre. Elle présente ce côté fantastique que je n’attendais pas mais qui m’a semblé tellement plausible. Les nazis ont fait tellement d’expérience sur les juifs qu’au final il serait normal que de tels résultats soient apparus. Mais plus que sa particularité, Yael est une personne complexe, une personne qui a oublié qui elle était et qui pourtant ne cesse de revenir sur le passé, sur les cinq loups qui peuplent son bras, sur cinq personnes qui ont fait d’elle ce qu’elle est et qui lui permettront de continuer à avancer dans sa quête.
Le fait qu’elle prenne la place d’Adele, la rend encore plus intéressante, parce que quelques fois, on n’arrive plus à différencier ce qu’elle fait parce que ça vient d’elle, parce que ce sont ses réactions ou parce qu’elle doit agir comme Adele, se faire passer pour elle. J’ai adoré la voir jongler entre ces deux pôles qu’elle représentait, c’était une danse incroyable.
Pour l’histoire en elle-même, j’avais peur de retrouver trop de similitude avec La course de Hina Corel. Pourtant même si les thèmes se rapprochent puisqu’il s’agit dans les deux cas d’une course ou tous les coups sont permis pour gagner, il y a peu de points communs entre eux. C’était intéressant de découvrir les multiples façons qu’on eut les joueurs de s’affronter, de se faire des coups bas… Mais c’est une part de l’histoire que l’auteur a un peu trop laissé de côté. J’ai eu des élans d’adrénaline lorsque Yael conduisait sa moto dans le sable, lorsqu’elle a eu son accident, ou lorsqu’elle dépassait un autre concurrent, c’était fantastique et en même temps trop ponctuel. On se centre trop, à mon goût, sur les relations de Yael avec Felix, le frère d’Adele, et Luka qui semble avoir eu une histoire avec son double. 

En bref : c’est un roman que j’ai apprécié malgré la déception de voir que le point final n’en était pas un. J’ai beaucoup aimé le personnage principal et ses multiples facettes qui nous font passer du présent au passé pour mieux la comprendre. J’ai aussi apprécié l’idée d’un monde où Hitler avait réussi à gagner la 2nd Guerre Mondiale. De plus les intrigues durant la course, ou la course en elle-même m’ont donné des frissons mais j’ai été un peu déçu que l’intrigue tourne principalement autour des relations personnelles plus qu’autour de l’aventure que représentait le tour de Germania. Mais c’est une lecture que je conseille vivement, autant pour l’univers imaginé ici que pour les personnages intrigants et les rebondissements multiples.

Note : 8/10 

Suivez toute l'actualité des éditions MsK sur la page Facebook MsK
Procurez-vous ce livre en ebook sur Numilog en cliquant : 
http://www.numilog.com/fiche_livre.asp?ISBN=


D'autres avis sur Livraddict ou Booknode en cliquant : 

http://booknode.com/wolf_by_wolf_01625714
Logo Livraddict

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire