samedi 24 décembre 2016

A beautiful game , tome 1 : Playing the game de Karen Frances




  


A paraître en auto-édition  le 16 janvier 2017
300 pages
Couverture : Kari March 









Résumé


Star internationale du football Fletcher Adams aa toujours un oeil sur les dames et , le plus souvent, l'une d'elles est à son bras. Le footballeur sexy sait qu'il a besoin de changement dans sa vie, mais les changements n'est pas facile . Il est temps de rentrer à la maison en Ecosse, loin de tout ce qui le dsitrait, et de se concentrer sur le jeu.

Jessica Taylor, une jeune femme d'affaires ambitieuse, a sa vie toute tracé. Avec sa propre maison, un petit ami, et un bébé , sa vie doit changer pour s'accorder à son plan. Quand l'imaginable se produit, son monde s'effondre et la vie heureuse qu'elle avait plonge dans l'obscurité.

Une rencontre par hasard réunit deux personnes très différentes qui appartiennent à deux mondes différents. Tous les deux tentent de se sortir de leur passé qui les hante. Pendant que Jessica tente de ramasser les morceaux de sa vie, Fletcher tente de prouver qu'il a calmé ses manières sauvages et qu'il est prêt à être l'homme qui l'aidera à réparer son coeur brisé.   Fletcher Adams est-il le bon pour la sauver ou sera-t-elle celle qui le sauvera ?



Extrait
( Je vous laisse la VO pour juger de la difficulté de traduction) 

Jessica

“Can you please stop fussing?” I ask calmly, although I’m silently counting one-to-ten under my breath as my mum tries to help me stand up. But she doesn’t stop fussing. She hasn’t listened to anything I’ve said to her this last week. I don’t know how much more of this I can cope with. It’s only going to get worse when I leave the hospital and go home with her. At least here she’s had to go home at night, and I’ve gotten a bit of peace and quiet. My mum means well, but this is too much, even for me.

“Oh, for FUCK’S sake! Leave it!”

Her expression changes; her soft features sadden at my words. Shit! Now I’ve only gone and upset her.

“There’s no need for you to be cursing. I know you’ve been through a lot, but there’s no need to take it out on me.” She turns her head away from me, not wanting me to see the hurt in her eyes.

“Sorry,” I say weakly. None of this situation is my mum’s fault; I shouldn’t take it out on her. But I can’t seem to help it. What’s the saying? ‘You hurt the ones you love the most.’ In my case, it’s certainly true. When I’ve not been sitting, staring blankly into space, ignoring everyone, I’ve been damn right rude. Under any other circumstances even I would have to admit to being a right bitch.

“Sweetheart, it’s fine. I just want to help you.” She takes my arm, and I let her this time. There’s not a single part of my body that’s not sore.






Karen Frances


Karen Frances vit actuellement juste à l'extérieur de Glasgow, Ecosse, avec son mari, 5 enfants et 2 chiens,bien qu'elle est fait le rêve de vivre n'importe où qui soit chaud et ensoleillé. Elle apsse ses journées à aider son mari à gérer les affaires familiales. Elle passe beaucoup de son temps libre à garder la forme et préparer des repas sains pour sa famille, quand leur emploi du temps chargé les autorise à s'assoir ensemble pour le repas. Le reste de son temps libre, elle l'utilise à prévoir, écrire et occasionnellement à lire. 
Retrouvez la :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire