mardi 4 juillet 2017

Les puissants #1 Esclaves de Vic James

Les puissants tome 1 esclaves Vic James éditions Nathan lire en live

Paru aux éditions Nathan le 4 mai 2017
428 pages
17.95 €
titre VO : Gilded Cage


Appréciations personnelles d'après Marion :

Les puissants, tome 1 est un roman qui a fait son apparition en toute discrétion sur le marché. Je n’en avais que peu, voire pas du tout, entendu parler. Pourtant le pitch est assez entraînant, peut-être pas assez original, mais tentant en tout cas. C’est une sorte d’uchronie, une Angleterre alternative où les gens « normaux » doivent 10 ans de leurs vies aux Egaux, des êtres supérieurs bénéficiant du Don. Ce n’est pas un futur qui a mal tourné comme on a pu le lire et le relire, c’est vraiment une sorte de réalité parallèle qui aurait pu exister si la magie avait touché certaines personnes.

Et autant dire que cette magie se transmet dans ce roman. Ca faisait un moment que j’attendais un tel roman ! Les premières pages plantent le décor, un mystère ou un début d’explication, et sans que vous vous en rendiez compte, vous avez mordu à l’hameçon ! Vous êtes entraîné de pages en pages sans jamais pouvoir vous arrêter parce que l’intrigue s’intensifie de chapitre en chapitre et que jusqu’à la fin vous ne comprenez pas où vous mène l’auteur. Je vous promets que vous allez être transporté par l’histoire et qu’elle vous enivrera tellement que vous ne verrez pas les pages passés !

Cependant, je vous ferai la même remarque qu’avec Les fiancés de l’hiver (oui oui je les met au même niveau de coup de cœur) : Le début vous entraîne, puis il s’essouffle un peu. En effet, ce roman reste un premier tome donc il y a beaucoup de descriptions et beaucoup de mise en place des personnages. L’auteur cherche à nous faire comprendre le monde qu’il a créé grâce à une famille de 3 enfants et d’autres personnages. Parce qu’il a choisi de ne pas nous montrer qu’un côté de la médaille, il a fait fi de l’habitude d’être du côté des opprimés et nous montre aussi le côté des puissants ! Ce qui peut parfois être déconcertant puisque l’histoire nous mène à travers deux villes (Kyneston et Millmoor) et à travers les esprits sans vraiment nous laisser le temps de nous habituer à qui que ce soit à cause des changements de point de vu. Mais cela fait aussi la force de cet univers, on le découvre sous toutes ses facettes et on a absolument pas le temps de s’ennuyer, chaque personnage développe une histoire qui lui est propre et pleine d’actions ou de retournements de situations.

Je pourrai vous présenter l’ensemble des personnages mais je pense que ceci ne vous apporterait pas l’information nécessaire pour vous donner envie de le découvrir. Chacun a ses qualités et ses défauts, chacun présente une vie entière et différente et cette multitude permet de s’attacher à certains et d’en haïr d’autre. Néanmoins, les apparences peuvent être trompeuses, ne vous laissez pas avoir par Vic James qui ne cessera de vous jeter de la poudre aux yeux. Soyez très attentifs et peut être, je dis bien peut être, que vous découvrirez certaines choses avant le lever de rideau final !

Donc je ne vous parlerai que d’une chose : Des histoires. Ce roman est un appel à la liberté, je ne sais comment l’exprimer clairement. Mais en lisant cette histoire j’avais l’impression d’être un loup en cage qui se languissait des longues courses sous la pleine lune. Ce sont les histoires d’hommes et de femmes qui ne comprennent plus le système dont ils font parties, qui n’acceptent plus le sort qui leur ait imposé et qui plus encore, souhaite se battre pour y mettre un terme. C’était un appel du cœur, pour nous rappeler que certains se sont battus pour nos libertés et pour nos droits et que nous ne pouvons laisser tout ce travail stagner. Chaque personnage raconte sa propre vision du monde et chacun ne voit pas le mal qui est fait ou qui pourrait être fait, chacun reste dans son propre territoire et nous rappelle que ce n’est pas parce que ce sont les autres qui souffrent que ce ne sera pas bientôt notre tour. Je pense qu’il y a une vraie morale à retenir de ce roman et qu’il est important de l’entendre.

Cependant pour être moins obscures et plus ancré dans cette histoire que dans mon interprétation, je dois vous dire que j’ai adoré suivre les deux parties de la famille Hadley au travers de son aventure auprès des Jardine (le domaine des puissants) ou du domaine de Milmoor (celui des esclaves et du travail à la chaîne). Et même si vous aurez l’impression que ces deux histoires sont bien différentes et ne se rejoignent pas, je vous répète d’être attentif. Parce que Vic James est très doué pour vous jeter de la poudre aux yeux au moment où vous pensez tenir une réponse. Parce que c’est au milieu d’une arène politique que vous allez tomber, au milieu de milles manigances et complots et le moindre petit remous aura des conséquences inimaginable !

Je ne sais comment vous convaincre de le lire, j’ai trop peur de trop vous en dire et de gâcher votre plaisir, mais vraiment, tout comme je ne peux m’empêcher de conseiller les fiancés de l’hiver de Christelle Dabos, je ne peux que vous dires que cette saga est très prometteuse !

En bref, un premier tome qui m’a largement convaincue ! Malgré son caractère introductif, il propose un univers complexe peuple par des personnages profonds qui mettent en scène une intrigue à vous couper le souffle. Je vous promets que vous ne vous ennuierez pas une seconde durant votre lecture. C’est un énorme coup de cœur pour moi.

NOTE : 10/10
Laissez vous tenter vous aussi : 


Suivez toute l'actualité des éditions Nathan sur la page Lire en live sur Facebook
https://www.facebook.com/LireEnLive/
Vic JamesRetrouvez l'auteure sur Goodreads
D'autres avis sur Livraddict, Booknode et Goodreads 
https://www.goodreads.com/book/show/34851177-esclaves?ac=1&from_search=true

https://booknode.com/les_puissants,_tome_1___esclaves_02239695
Logo Livraddict


1 commentaire:

  1. J'avoue que les nombreux points de vues m'ont déstabilisés et j'ai eu un ressenti mitigé

    RépondreSupprimer