recherche

Jusqu’au dernier battement de ton coeur de Elinna T. Higg

3 commentaires
jusqu'au dernier battement de ton coeur elinna t higg romance MM contemporaine éditions bookmark collection reines-beaux

 éditeur : éditions Reines-Beaux

date de parution : 2 septembre 2020

358 pages 

prix : 18.00 €

 

 
 

« Il connaissait par coeur ces eaux troubles dans lesquelles il avait navigué. Elles étaient envahies de voitures, d'un pare-brise en mille morceaux... » Deux ans après l'accident de voiture qui lui a arraché ses amis et son frère aîné, Even endure une existence solitaire. Il a l'impression d'étouffer à chaque nouveau pas dans les couloirs bondés de son lycée et se sent cerné par les regards de haine et les insultes. En réponse à cette colère, il n'a d'autre choix que d'attendre. Attendre que les jours passent, que la réalité reprenne un sens, que la lumière revienne dans sa vie. Lorsqu'elle se montre, un beau jour d'automne, il ne la remarque pas tout de suite. Pourtant, Lucas, cet élève bruyant et lumineux, gravite autour de lui depuis l'enfance. Even ne lui a jamais prêté attention, jusqu'à ce jour où, forcé de lui donner des cours particuliers, leurs mondes entrent en colision. Et s'il y avait encore de l'espoir ?

 


J’ai bien aimé ce roman et la fin m’a laissé sur le c.. et avec les larmes aux yeux, je l’avoue. Néanmoins, ce n’est pas un coup de cœur car j’ai été un peu ennuyée par une chose. Vous allez me dire que c’est un peu débile mais j’ai vraiment été gênée par le choix des prénoms. Les deux héros ont pour prénom Even et Lucas. Or, pour moi, Even est le personnage principal de la série tv « Skam Norvège » et Lucas, le personnage principal de la série « Skam France ». Or, je ne vois pas Even sans Isak (Isac qui est en plus le frère de Even dans ce roman) et Lucas sans Eliott. Mon cerveau a alors bugué et j’ai donc presque pris cette histoire comme une fanfiction de Skam. Mais bon, ça c’est mon esprit bizarre. Toutefois, voir cette histoire comme une fanfiction a mis un petit frein à mon enthousiasme.
Le résumé de ce roman mettait en lumière la reconstruction d’un jeune homme après un accident de voiture gravissime. Dès le départ, on sent que ça va être une lecture assez dure et pleine de regret. C’est exactement ça. Le héros est entouré de colère, d’amertume et oui, de regret. En plus, grâce aux hashtags de la maison d’édition, la notion de deuxième chance était amenée. C’est un thème que j’aime beaucoup mais cela s’applique rarement à des élèves de lycée. C’est d’ailleurs très triste comme association « deuxième chance » et « lycée » ; ça veut souvent dire que la vie a été dure pour ce jeune. Mais l’histoire ne tourne pas qu’autour de lui et c’est ce que j’ai vraiment apprécié. Tous les personnages sont présents, le point de vue change tout le temps (d’ailleurs j’émets encore un bémol là-dessus, changer de point de vue dans un paragraphe, ça rend la lecture un peu difficile. J’ai dû le relire un peu trop souvent à mon goût) et on voit ce que tout le monde ressent. C’est très fort !
Le speech nous réserve malgré tout une surprise et même si j’ai très vite compris ce qui se passait, j’ai trouvé que ça donnait une autre profondeur à l’histoire. En fait, tout ce roman repose sur cette multitude de sentiments qui animent nos deux protagonistes. C’était beau, parfois déroutant, totalement à nous faire réfléchir. Je me suis posée beaucoup de questions sur ce que j’aurais fait à la place d’Even mais aussi de Lucas finalement. Les notions de bien et de mal, de sacrifices, de culpabilité jouent des rôles très importants. On a plusieurs relations mise en avant dans ce roman. Déjà, une relation fraternelle entre Even et Isac qui a été mise à mal puis renforcée. Elle représente le pilier de l’histoire je trouve. C’est très beau et la fin ne peut que me donner raison. Cette relation m’a donné à réfléchir. Puis nous avons la relation amicale entre Lucas et Adrien qui elle est omniprésente dans leur vie. Ils sont des soutiens qui malgré tous leurs efforts va bafouiller car, c’est la vie pour moi. C’était une partie intéressante à lire. Et enfin, l’histoire d’amour qui se tisse sous nos yeux entre Even et Lucas. C’est mignon, puis beau, puis triste. La lectrice que je suis a été transporté plus d’une fois.
En bref : nous n’avons pas qu’une histoire d’amour ici mais bien une multitude de relation, fraternelle, amicale, amoureuse, qui sont très bien exploitées et qui donnent de la profondeur à ce livre. En plus, ce roman nous fait réfléchir sur le poids des actes et des répercussions que ça a dans nos vies. Le thème du harcèlement est aussi abordé. Un roman profond et réfléchis que j’ai aimé découvrir. J’ai néanmoins été très gênée par le choix des prénoms des protagonistes, l’histoire devant pour moi une fanfiction des séries « Skam », dommage si ce n’est pas spécifié au début (car je lis beaucoup de fanfictions).
NOTE : 7 / 10
Procurez-vous ce livre sur le site éditions Bookmark, vous achetez la version papier, ils vous offrent l'ebook 
Retrouvez l'actualité de la collection Reines-Beaux sur leur page Facebook

Suivez l'auteure sur Goodreads et Instagram
D'autres avis sur Livraddict, Booknode et Goodreads 
 


Logo Livraddict

 


3 commentaires

  1. Coucou,

    Je suis l'auteure de ce roman :). Merci beaucoup pour cette belle chronique, je suis vraiment contente de voir que toutes les sortes d'amour ont été repérées, tout comme l'importance des actes dans la vie.
    Je reviens sur le dernier point, les prénoms (je comprends ton ressenti). La réalité : c'était une fanfiction, mais sur Naruto ^^. J'ai regardé Skam original, mais pas la version française (donc je ne savais pas pour Lucas). Et j'ai choisi les prénoms grâce à des listes de naissance, avant que la saison 3 de Skam original ne sorte ^^' (la seule que j'ai regardé). Cette histoire a été écrite entre 2015 et 2017. Even a été le premier (ce devait être Bastien, mais une amie m'a dit que dans le roman Bordeline chez MxM Bookmark, il y avait déjà un Lucas et un Bastien ?), puis Isac (je voulais juste que ça commence par un I et que ça fasse 4 lettres, comme Even). Voilà pour l'explication ^^. Mais je suis d'accord, j'ai moi-même réalisé la chose plus tard, sauf que le manuscrit était déjà prêt à l'envoi (ou envoyé, je ne sais plus). Ca m'a perturbé, mais bon, j'ai relativisé ensuite mdr.

    Quoi qu'il en soit, rien à voir avec un fanfiction sur Skam ou autre :p.

    En tout cas, un grand merci à toi, je suis heureuse que l'histoire t'ait plu :).

    A bientôt, peut-être.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, C'est Gaëlle. C'est fou les coïncidences sur les prénoms ! Merci pour ton explication. Il faut que tu regardes Skam France ^^. Bonne continuation d'écriture. Bises

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer

Blog Archive