vendredi 10 avril 2015

Zoom sur ....Laura Trompette


J'ai eu la chance d'interviewer Laura Trompette à l'occasion de la sortie de son premier roman, Ladies'taste, romance New adult . 




Un brin de lecture : Les romances érotiques ont la côte en ce moment. Pourquoi quand on est une jeune écrivain choisit-on la romance et d'autant plus érotique ? 
Laura Trompette : J’ai toujours aimé écrire sur la sexualité, et ce bien avant l’avènement de la new romance ou du young adult. C’est un sujet qui m’anime. Je trouve qu’il y a parfois dans l’érotisme bien plus de profondeur que ce l’on en dit. J’avais aussi envie de donner la parole à deux femmes, riches de leurs différences, et qui pourraient incarner une histoire sur le désir sans étiquette, une histoire où la passion s’affranchit de tout. 
 
Un brin de lecture: La romance n'a pas forcément bonne réputation au niveau "littéraire" , vous avez opté pour la romance F/F qui catégorise encore plus cette dernière. Que répondez-vous aux détracteurs ?
Laura Trompette :En effet, la romance n’a pas bonne réputation quant à l’écriture. Personnellement, j’ai essayé de la soigner, de donner un vrai ton à chacune de mes héroïnes et d’y mettre des notes d’humour qui viennent rappeler que ce livre a pour objectif d’être aussi distrayant qu’une série télé.
Je n’ai pas voulu faire un roman lesbien. Ce choix de deux narratrices féminines était simplement pour moi l’occasion d’aborder une tendance générationnelle : s’intéresser à une personne avant un genre sexuel, se libérer des carcans. 


Un brin de lecture : J'avoue avoir été surprise de savoir qu'il y aurait 3 tomes. Le dénouement de ce tome 1 aurait pu suffire même s'il n'est pas tout à fait satisfaisant pour tout le monde. Pourquoi avoir opté pour une trilogie ? Etait-ce prévu dès le départ ou vous êtes-vous laissée embarquer par l'écriture ?
Chaque tome doit se suffire selon moi et c’est pour cela que Ladies’ Taste peut sembler achevé ainsi. Je me suis, en effet, laissé porter par l’écriture et mes personnages. J’avais dès le départ envisagé plusieurs tomes, sans vraiment savoir combien. Et, une fois le premier terminé, c’est devenu évident. Je n’étais pas prête à quitter ainsi Crystal et Eléonore et elles avaient définitivement encore beaucoup d’aventures à vivre ensemble, et séparément.
Un brin de lecture : Connaissiez-vous le monde de la mode ou cet univers a été créé suite à des recherches ?
Laura Trompette : Non, je ne connaissais pas
particulièrement ce monde de la mode, sauf à travers mon goût prononcé pour les sacs et les chaussures. J’avais envie d’ancrer cette histoire dans cet univers-là, parce qu’il me paraissait idéal pour parler de création, de désir, de compétition entre femmes, de courage dans l’adversité et d’une passion naissante.
Un brin de lecture : Les scènes sensuelles sont intenses. Avez-vous des limites pour ce genre de scènes ?
Aucune. Je n’aime pas les tabous et l’autocensure. Je trouve que lorsqu’on se lance dans ce genre de récit, le faire de façon édulcorée est une manière déguisée de ne pas vraiment assumer. Ladies’ Taste est comme moi : impulsif et parfois un peu extrême, parce que fouiller l’interdit me plait. Par ailleurs, j’aime la juxtaposition d’une écriture soignée et de mots crus, cela démarque vraiment les scènes érotiques, leur donne un côté réel à mon sens.

 Crystal est une héroïne pleine de facettes différentes. Est-ce un personnage totalement fictif ?
Oui ! Si Crystal reste le personnage le plus « proche de moi » par certains aspects, elle n’en est pas moins totalement fictive. Ses facettes différentes font sa richesse je crois. Dans la vraie vie, avec son physique et son mordant, c’est une fille que l’on aurait tendance à juger trop vite. Mais, en grattant sous la pellicule de provocation, on découvre un cœur tendre, une grande sensibilité, une âme créative et une détermination à toute épreuve.

 J'ai adoré le complice félin de Crystal qui a son petit caractère. Pourquoi un chat ?
Merci ! J’ai un papa vétérinaire et j’ai grandi avec des chats (notamment des siamois). J’ai une fascination sans borne à leur égard. C’est un animal malin, souvent caractériel et difficile à séduire. Pour moi, Alceste est un personnage à part entière du livre, qui apporte sa patte à l’ensemble. 

 

 Quand avez-vous l'habitude d'écrire ?
Le soir et la nuit. J’aime écrire dans une ambiance calme et tamisée, en musique, à la lueur d’une bougie. 

 
 Avec qui aimeriez-vous travailler ? (vivant ou mort ou fictif)
Beaucoup de monde ! Vivant ? Ecrire une chanson pour Pink ou Céline Dion (je sais, c’est très différent) Mort ? Françoise Sagan ! Fictif ? Carrie Bradshaw !

 Vos projets pour 2015 ?
Finir la série « Ladies » (Ladies’ Taste / Ladies’ Secret / Ladies’ Choice) et rencontrer mes lecteurs. J’avoue que j’ai déjà commencé à travailler des synopsis pour mes prochains romans… 

 
Où les lecteurs pourront-ils vous rencontrer cette année ?
Le 2 avril à la Librairie l’Alinéa dans le 12e arrondissement de Paris, à 19h30. Et j’espère ailleurs, bientôt !

 Un péché qui vous caractérise.
Dur de choisir. La gourmandise… et la luxure !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire